Christophe Pointu

Procédure SAV pc Région Y13

La Région équipe depuis maintenant 5 ans les lycées d’Ile de France et plus précisément les élèves entrant en classe de seconde de PC portables Y13. 
La région IDF souhaite responsabiliser davantage les élèves.

De ce fait, la procédure SAV change et est décrite ici :

https://assistanceidf.zendesk.com/hc/fr/articles/5518395351708-29-08-2022-Nouvelle-Proc%C3%A9dure-SAV-Rentr%C3%A9e-2022-2023

En résumé les élèves doivent à présent contacter directement le SAV depuis le chat afin de lancer la procédure SAV.

Ils recevront ensuite à leur domicile, le bordereau colissimo et un emballage afin d’effectuer le renvoi du PC dans le bureau de poste de leur choix.

J’invite cependant les élèves ayant un doute sur la marche à suivre à continuer à venir me solliciter en salle B108 selon les horaires contenus dans la message envoyé le 05/09/23 sur votre messagerie ENT. Il se peut que dans certains cas il n’y ait pas besoin de faire appel au SAV et que je puisse régler rapidement le problème moi même.

Intervention sur le handicap

Le jeudi 9 mars dernier, certaines classes de seconde ont pu assister à une intervention sur le handicap pendant 2h. Au cours de ces 2h, une mère de l’association Meuphine leur a présentés l’enjeu de cette association ainsi que le handicap, particulièrement le handicap mental chez les enfants, notamment à travers une exposition photographique.

L’association Meuphine

A l’origine, l’association Meuphine a été créée en 2003 par trois mamans d’enfants handicapés. Parmi ces enfants, Pierre, qui à l’époque était un enfant atteint de trisomie 21, est celui qui a donné le nom Meuphine à cette association.

Derrière ce nom, il y a le prénom de Delphine, une enseignante spécialisée qui a accompagnée Pierre ainsi que 
d’autres enfants handicapés. Chez les personnes trisomiques, il leur est difficile d’articuler et de prononcer certaines consonnes et Pierre, ne pouvant pas prononcer correctement le prénom de Delphine, l’appelait « Meuphine ».

Le nom de cette association fait alors référence aux remerciements des mamans pour la patience, la gentillesse
et le professionnalisme de Delphine qui a su gérer ces enfants en difficulté.

Cette association permet aux enfants en situation d’handicap de participer à des voyages, de leur faire découvrir
de nouvelles activités, de les mettre en scène à travers des représentations théâtrales afin de favoriser la relation de l’enfant avec la société et le monde qui l’entoure.

 Qu’est-ce que le handicap ?

 Le handicap se définit par une restriction d’activités qui entraîne des difficultés à s’adapter à l’environnement en raison de facteurs divers, que ce soit physique ou mental.

Dans le cas de la trisomie 21, il provoque des difficultés liées à la parole, à l’habilité des mains ou encore à la compréhension. Elle se caractérise également par des différences physiques visibles au niveau du visage, des mains et des doigts qui sont plus épais et par la présence d’un cou plus large.

Dans le cas de l’autisme, celui-ci ne peut pas être reconnu physiquement mais seulement par les faits et gestes du patient qui en est atteint.

On retrouve dans l’autisme le syndrome asperger, où le patient possède un domaine de prédilection dans lequel il montre des qualités hors du commun !

Les solutions apportées, leurs qualités mises en avant

Différents types d’aménagements sont mis en place afin de faciliter leur quotidien, que ce soit dans le milieu professionnel ou personnel.

Par exemple, de nos jours, certains restaurants recrutent uniquement des serveurs handicapés, plus précisément ceux atteints de trisomie 21. Pour ce faire, des ingénieurs ont su élaborer des plateaux ainsi que des assiettes en-dessous desquels il y a la forme de leur main afin qu’ils ne leur échappent pas des mains !

Par ailleurs, certains évènements sont à l’honneur des handicapés physiques, notamment les Jeux paralympiques !

La vision de la société à l’égard du handicap

Depuis maintenant plusieurs années, le handicap est parfois mal vu, et dans certains cas, il peut prendre la forme de moqueries. Or les personnes touchées par ce désavantage ressentent des sentiments comme la solitude, la tristesse, l’affection et l’amour et veulent donc être perçues comme des êtres à part entière.

A présent, notre rôle à nous est de faire en sorte que ces personnes sensibles soient comprises de tous afin que l’on puisse coexister dans un monde meilleur, plus juste et qui fait surtout preuve de plus d’humanité ! Si vous avez l’occasion de rencontrer des personnes en situation d’handicap, n’hésitez pas à leur adresser un chaleureux sourire et à discuter avec eux pour leur montrer votre intérêt et votre ouverture d’esprit !

Exposition au CDI

       Dans le cadre d’une mise en commun d’un sujet entre Mme De Almeida (professeure de Portugais) et Mme Oget-Landrieux (professeure d’Histoire-Géographie) les élèves de Seconde 6 ont réalisé une exposition sur la traite négrière portugaise. L’histoire des traites et de l’esclavage est très ancienne et les professeures ont décidé de se centrer sur cette traite particulière qui lance la “traite atlantique” à grande échelle. On retrouve des traces de l’esclavage dès l’Antiquité. L’esclavage se fait autour de la Méditerranée sans considération de la couleur de peau mais bien selon la religion des captifs : les musulmans font plus souvent des captifs chrétiens et les chrétiens font des captifs mulsulmans. Le passage à la traite négrière où seul des personnes venant d’Afrique deviennent des esclaves.
Cette période de traite qui commence au XVIe siècle est un moment charnière dans l’Histoire et dans nos sociétés actuelles car elle fonde les bases du racisme contemporain et
les nombreuses inégalités. C’est également un devoir de mémoire de se rappeler des nombreuses personnes qui sont mortes lors de ces voyages ou dans les plantations à cause
des mauvais traitements faits aux esclaves.
Vous pouvez venir voir cette exposition au CDI à partir du 14 mars.
Mme De Almeida et Mme Oget-Landrieux

Camille Claudel en mode Eco-solidaire

Camille Claudel en mode Eco-solidaire !

En soutien à l’association avec Enfance et Partage  qui agit contre les violences faites aux enfants, participez à l’Opération cartouches à partir de mars 2023, au lycée : déposez un maximum de cartouches d’imprimantes réutilisables dans les boîtes de collecte (hall d’entrée, bâtiment B et salle des professeurs).

1 cartouche réutilisable = 1 don à Enfance et Partage

Le lycée Camille Claudel s’engage pour la deuxième année consécutive à une action solidaire menée par Batribox.

Il s’agit de construire des infrastructures permettant d’améliorer le quotidien de populations dans des pays en développement. 

Pour cela, trois cartons sont disposés dans le lycée pour recycler des piles et batteries. Lorsque les trois cartons seront pleins, ils seront récupérés par l’association Batribox afin d’être recyclés et convertis en dons, permettant le financement d’un projet mené par électriciens sans frontières dont le but est d’améliorer les conditions de vie des habitants d’un village, grâce à l’électricité et à une eau courante non polluée.

Cette année, le projet se déroule au Togo dans le village d’Agnédi. Les 550 habitants d’Agnédi, dont environ 100 hommes, 100 femmes et 350 enfants, souffrent du manque de ressources naturelles et matérielles dû à la perte de la biodiversité, le dessèchement des cours d’eau, l’appauvrissement des sols du fait de la déforestation avancée de la forêt classée. 

L’Organisation Non Gouvernementale ADETOP œuvre dans le domaine de l’environnement et de l’écotourisme et le présent projet, coconstruit avec Electriciens sans frontières, vise à améliorer les conditions de vie locales grâce à un accès à une énergie propre et renouvelable.

Participez activement à l’Opération
piles solidaires en rapportant au lycée le plus de piles usagées possible !